Quais du Polar 2016

Voilà le festival Quais du Polar se termine. Sur les 3 journées j’ai pu me rendre disponible vendredi et samedi. Retour sur ces jours.

Le vendredi j’étais donc présent dès la fin de matinée en solo malheureusement. J’ai eu le plaisir à mon arrivée de récupérer mon kit du Gang – généreusement offert par les quais du polar – constitué :

  • d’un badge me permettant d’accéder en priorité aux conférences et au Palais du commerce
  • d’1 livre offert, pour moi j’ai pris Les fauves d’Ingrid Desjours
  • de l’affiche du festival

Une fois rentrée dans les lieux, on est plongé directement dans l’ambiance. Le vendredi matin est vraiment calme et c’est aisé de se déplacer entre les différents stands.

Daniel Picouly est le premier auteur avec qui j’ai pu m’entretenir pendant de longues minutes. J’ai découvert cet auteur lors de son émission Café Picouly. J’aime sa passion des mots et de la langue française. Un auteur moins connu pour ses polars que pour ces romans contemporains. Et je le confirme il est très sympathique!

Ensuite direction le stand où Sire Cédric est arrivé – pour notre plus grand plaisir – avec 1/2h d’avance. À son entrée dans le hall je l’ai aperçu qui cherchait son stand, j’ai eu le plaisir de lui indiqué l’emplacement. L’avantage d’être grand au milieu de ses dames. Cette rencontre a été l’occasion d’une belle discussion sur la conception et l’évolution des ses personnages, notamment Eva. Un auteur très à l’écoute de ses fans et très ouvert.

.

Après cette riche rencontre, direction l’auteur du livre que je viens de terminer, Black Out, j’ai nommé Marc Elsberg. J’ai eu l’occasion de dépoussiérer mon anglais pour échanger avec lui sur cet excellent polar. Pas évident toutefois d’expliquer que je participe au jury du Prix des lecteurs.

.

J’ai ensuite rencontré pour mon plus grand plaisir la charmante Ingrid Desjours à qui j’ai avoué n’avoir pas encore lu un de ses romans, mais qu’heureusement cet impair sera vite réparé avec la lecture de son livre Les fauves. Notez la belle dédicace pour son nouveau lecteur!

.

Puis ce fût le tour de la rencontre avec Karine Giebel, qui sait parfaitement souvenue de nos échanges l’année dernière. Encore une fois une grande disponibilité et un sourire pour tous

.

Ma journée c’est terminée avant hélas de pouvoir voir les autres auteurs que je souhaitais rencontrer : S.J Watson, Dazieri Sandrone… mais leurs venues à 17h30 étaient trop tardives pour moi. Une prochaine fois.

Le lendemain je suis revenu, à l’invitation de l’Arald pour une rencontre entre blogueurs et booktubeurs. Un moment que j’ai particulièrement apprécié. Lorsque l’on n’habite pas en ville c’est difficile d’être dans la dynamique de la communauté blogueurs. Certes il y a les échanges mails et réseaux sociaux mais sérieusement rien ne vaut un bon échange autour d’une table, pour l’ambiance et la motivation!
Du coup j’ai pu rencontrer de nombreux booktubeurs (l’équipe de Le marque-page, La bibliothèque de MisterKev, WyRow …), à qui j’ai avoué ne pas suivre l’un d’entre eux, ni aucun autre d’ailleurs. Mais ils ont piqué ma curiosité et de cette rencontre j’ai retenu l’envie de mieux découvrir leur univers. Et puis blog ou vidéo lorsque des passionnés de livres se rencontrent de quoi parlent-ils? 😉
J’ai parlé longuement avec Emelina de emlespages et ce fut une belle rencontre et vous découvrirez bientôt son interview. Grâce à l’Arald et la Région j’espère avoir la possibilité de pérenniser ses rencontres enrichissantes autour de notre passion.

Voilà mon retour sur ce festival qui m’apporte toujours autant de plaisir et me rebooste chaque année. Un petit regret c’est de n’avoir pu, à l’exception de la rencontre programmée, rencontrer d’autres blogueuses pourtant présentes sur le festival, ni croiser l’équipe de Babelio le vendredi. Du coup je prévois l’année prochaine de lancer une invitation pour qu’on puisse se retrouver à plusieurs, ce qui est quand même plus sympa, pour profiter de ce festival. Je tiens à remercier et féliciter pour leur travail les équipes de quais du polar. Ils peuvent dorénavant souffler et être fier du travail accompli.

À l’année prochaine!

Quais du polar c’est parti

QDP16_CARROUSSEL-02-mkjku1hq0xea6k6pff2yhwffc5hlog2wfs75dsddms

Demain commence le festival international Quais du polar. Et bien entendu j’y serais. Je vais profiter de ce moment pour rencontrer les auteurs mais aussi en découvrir de nouveaux, comme si je n’avais pas assez de livres dans ma PAL. Mais impossible de résister!

Je serais donc sur place dès le vendredi, pour toute la journée et le samedi – avec notamment une rencontre avec des blogueurs et bookstubeurs invités. Si vous avez décidé de venir, peut-être pourrons nous nous retrouver.

J’espère vous voir et je vous souhaite un bon festival.

Pour en savoir plus et découvrir le programme rendez-vous sur www.quaisdupolar.com

 

Quais du polar J-30

QDP16_CARROUSSEL-02-mkjku1hq0xea6k6pff2yhwffc5hlog2wfs75dsddms

Vous faîtes quoi vous les 1,2 et 3 avril, car moi je compte bien me rendre aux Quais du Polar. Au programme Romans, BDs, tables-rondes, rencontres, enquête urbaine, expositions, cinéma… seront au rendez-vous de ces 3 jours de frissons en tout genre.

L’événement qui en est à sa 12ème édition, est attendu par tous les amateurs de polar. Cette année c’est la Grande-Bretagne qui est à l’honneur de ce festival international.
Cette manifestation réunit encore une fois une programmation alléchante, jugez par vous même : Sire Cédric, Arnaldur Indridason, John Connolly, Sandrone Dazieri, Karine Giebel ou encore S.J. Watson.

C’est l’occasion de rencontrer des passionnés jeunes ou beaucoup moins jeunes avec qui papoter devant les différents stades. Il est très agréable d’échanger,d’écouter les conseils, de faire de belles découvertes. Il règne dans les différents lieux une ambiance particulière, propre aux Quais du Polar qui vous porte. Un peu comme une bonne intrigue qui vous absorbe, vous ne pouvez pas échapper à la frénésie environnante.

L’année dernière j’ai eu la chance durant une rencontre entre blogueurs d’échanger avec Michel Bussi, Karine Giebel ou encore Laurent Scalese (qui sont très accessibles soit dit en passant). On ressent une effervescence dans le genre du polar qui prend une place de plus en plus importante. Aujourd’hui ce ne sont plus quelques passionnés mais des milliers qui participent à ce rendez-vous. L’année dernière plus de 70 000 visiteurs ont foulé le sol lyonnais par curiosité, par passion, par amour du livre.

Outre ces rencontres annexes, les quais du polar vous offrent l’occasion de découvrir, d’échanger ou de faire dédicacer des romans plus angoissants les uns que les autres.
Et tous les publics sont les bienvenus puisqu’une section jeunesse accueille nos amateurs d’intrigues en herbes. De quoi satisfaire les petits et les grands.

Il faut souligner le remarquable travail effectué par les équipes qui ont su faire de ce festival international un événement incontournable.

Pour en savoir plus et découvrir le programme rendez-vous sur www.quaisdupolar.com

Les Quais du Polar 2015 en chiffres, ce sont :

70 000 visiteurs, 335 auteurs et éditeurs présents, 500 séances de dédicaces et 30 000 livres vendus !

Lors de la précédente édition l’association ARALD – Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation – a mené une enquête afin de mieux connaître qui sont les blogueurs de Polar, une lecture intéressante et parfois surprenante à re-découvrir ici : résultats de l’enquête