C’est lundi…Que lisez-vous?

Print Friendly, PDF & Email

Le principe de ce rendez-vous est simple, il faut répondre à trois questions chaque lundi:

1. Qu’ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

lisez-vous

J’ai connu ce rendez-vous sur le site de Galléane et je me suis dis pourquoi ne pas participer, même si mon débit de lecture n’est pas aussi volumineux que le sien ;-).

Bonjour à toutes et tous.

Après un week-end placé sous le signe du polar – Quais du Polar obligent – pendant lesquels j’ai eu la chance de rencontrer en solo Camilla Läckberg (merci lecteurs.com), de découvrir David Khara et Thierry Bourcy, d’échanger avec Jacky Schwartzmann, me voici replongé dans le Prix Orange. Après la lecture de la Rose de Saragosse j’ai enchaîné sur Fugitive parce que reine de Violaine Huisman et aujourd’hui j’ai commencé Dans l’eau je suis chez moi de Aliona Gloukhova. Jetez un coup d’oeil à ma chronique pour découvrir la liste des 30 romans sélectionnés du Prix Orange du livre 2018

Bonne semaine de lecture.

Mes lectures en cours :

Fugitive parce que reine de Violaine HuismanFugitive parce que reine de Violaine Huisman
Le parcours d’une femme qui se rêve libre et sans carcan et de l’amour inconditionnel qu’elle porte à ses filles malgré les aléas de la vie.

« Maman était une force de la nature et elle avait une patience très limitée pour les jérémiades de gamines douillettes. Nos plaies, elle les désinfectait à l’alcool à 90 °, le Mercurochrome apparemment était pour les enfants gâtés. Et puis il y avait l’éther, dans ce flacon d’un bleu céruléen comme la sphère vespérale. Cette couleur était la sienne, cette profondeur du bleu sombre où se perd le coup de poing lancé contre Dieu.»

.

Dans l’eau je suis chez moi d'Aliona GloukhovaDans l’eau je suis chez moi d’Aliona Gloukhova
La quête de la vérité de la jeune Lenka sur la disparition de son père en Turquie lors d’un périple en bateau.

«Je ne sais pas si Istanbul garde toujours les traces de ce qui s’est passé, je ne sais pas si je peux apprendre d’autres choses sur mon père. Ou peut-être le sais-je, mais je fais comme si je pouvais encore faire durer son histoire, je me mets à sa place et je suis toutes les pistes, même les fausses.» Le 7 novembre 1995, alors qu’elle a onze ans, Aliona apprend que son père a disparu lors du naufrage d’un voilier au large de la Turquie. Contre-enquête initiatique menée à partir des lambeaux de souvenirs de la petite fille devenue adulte, ce roman ausculte l’impalpable attente, tout en inventant un destin à cet homme absent.

.

Ma dernière lecture :

Maria d'Angélique VilleneuveMaria d’Angélique Villeneuve
Maria est une femme aimante et dévouée, à sa famille et surtout son petit-fils, à son compagnon, à son employeur et ses amis. Cet amour va la confronter à de dures épreuves où elle saura toujours garder la tête haute et rester la même : Maria.

Dans le cœur de Maria, il y a d’abord Marcus, son petit-fils de trois ans. Ensemble, ils guettent les oiseaux, collectionnent les plumes et s’inventent des mondes.
À l’arrivée d’un deuxième enfant, les parents de Marcus font un choix radical. Nul ne saura le sexe du nouveau-né. Ni fille, ni garçon, leur bébé sera libéré des contraintes de genre. Maria est sous le choc. Abasourdie, abandonnée, elle se débat pour trouver sa place et ses mots. Reste l’éblouissement de l’amour pour Marcus, restent les oiseaux dont les ailes les abritent. Mais pour combien de temps?

.

Ma dernière chronique :

La rose de Saragosse de Raphaël JeruslamyLa rose de Saragosse de Raphaël Jeruslamy
En pleine Inquisition au coeur du royaume d’Espagne, Raphaël Jeruslamy nous entraîne sur les pas de Angel de la Cruz, « familier » recruté par le Grand Inquisiteur Torquemada pour débusquer les commanditaires et assassins de son prédécesseur. La rencontre d’Angel avec Léa, où se mêle l’Art du dessin et une certaine défiance, est le fil conducteur d’une intrigue captivante dans ce roman historique.

Saragosse, 1485. Tandis que Torquemada tente d’asseoir sa terreur, un homme aux manières frustes pénètre le mi­lieu des conversos qui bruisse de l’urgence de fuir. Plus en­core que l’argent qui lui brûle les doigts, cette brute aux ongles sales et aux appétits de brigand aime les visages et les images.
Il s’appelle Angel de la Cruz, il marche vite et ses trajectoires sont faites d’embardées brutales. Où qu’il aille, un effrayant chien errant le suit. Il est un familier : un indic à la solde du plus offrant. Mais un artiste, aussi. La toute jeune Léa est la fille du noble Ménassé de Montesa. Orpheline de mère, élevée dans l’amour des livres et de l’art, elle est le raffinement et l’espièglerie. L’es­prit d’indépendance.

.

Ma prochaine lecture :

Je pense lire soit Trio pour un monde égaré de Marie Redonnet soit Un jeune homme en colère de Salim Bachi

.

Mes dernières acquisitions :

Je ne suis pas revenu les mains vides des Quais du Polar avec ces 4 romans qu’il me tarde de découvrir :

  • La trilogie Bleiberg de David Khara
  • La cote 512 : Une enquête de Célestin Louise, flic et soldat dans la guerre de 14-18 de Thierry Bourcy
  • Ils ont voulu nous civiliser de Marin Ledun
  • Mauvais coûts de Jacky Schwartzmann

Bonne semaine à tous

.

4 réflexions au sujet de “C’est lundi…Que lisez-vous?

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :