Cette nuit-là de Chevy Stevens

Print Friendly, PDF & Email

Une vie gâchée


Editeur : Editions L’Archipel (Thriller) – 398 pages

Ma note: 4.2 /5

L’histoire :  

Tonie et Ryan sont des ados rebelles amoureux fou. Ils ne rêvent que d’une chose, vivre ensemble et s’éloigner de leurs parents. Mais tout va basculer une nuit…cette nuit-là.

 

Mon avis : 

Je remercie Livresse des mots pour ce superbe roman qu’elle a eu la gentillesse de m’offrir. Après Séquestrée que j’avais trouvé excellent Cette nuit-là est le second roman de Chevy Stevens que je lis. Et quelle lecture! Le roman nous emmène sur les pas de Tonie et Ryan, un couple de jeunes ados à qui la vie réserve un sale tour. Le meurtre de Nicole, la soeur de Tonie, pour lequel ils vont se retrouver accusés va les projeter en enfer. Ce qui au départ semble être le récit d’une ado en pleine crise de rébellion surtout face à l’autorité de sa mère, devient au fil de la lecture un thriller angoissant.

La narration est fractionnée en deux temps, l’un nous entraîne dans les années lycées de Tonie, dans l’autre on la retrouve en prison puis à sa sortie en liberté conditionnelle.  Ce qui donne à la fois du rythme à l’intrigue mais un aperçu du désastre.

Tonie est une adolescente sensible en plein mal-être, sans cesse comparée à l’exemplarité de sa petite soeur par sa mère. Qui dit adolescent dit rébellion,  étape inévitable de cette découverte de soi et de sa place au sein de la famille et la société. On a tous connu cette période délicate avec plus ou moins de succès, mais on se reconnait dans les interdits bravés, dans ces premières expériences qui nous façonnent. Elle a un tort, celui d’avoir croisé le chemin de Shauna, cette ex-meilleure amie devenue sa pire ennemi. Rivalité de filles, jalousie extrême : le cocktail d’ado. Une véritable machination est en marche sous couvert de secrets et d’amours interdits. Qu’est ce qui peut justifier de détruire la vie de plusieurs personnes physiquement ou moralement.

Reconnue coupable du meurtre de sa soeur, Tonie va devoir purger 17 ans de prison, pour un acte dont elle hurle son innocence.  Les passages où elle est emprisonnée nous donnent des frissons quand on l’imagine dans cet antre aux codes qui t’obligent à ne compter que sur toi pour survivre. Cette violence quotidienne qui guette le moindre faux pas. J’ai été ému sur l’éloignement brutal qu’elle s’impose afin de tenir le choc, c’est rupture où elle passe d’une jeune fille pleine de rêves à une détenue implacable. Pendant sa détention et ensuite à sa sortie on découvre les effets « déshumanisants » que la prison a exercée sur elle. Cette lobotomie des sentiments qui la rend si forte là où elle était faible et qui lui fait perdre un peu de son humanité.

L’auteur sait nous faire entrer progressivement dans cet univers de doutes, de trahison, de secrets, de violence aveugle. On est accroché, on ne peut pas être indifférent, les mots nous touchent. Les personnages sont attachants pour certains et totalement détestables pour d’autres, et quand la vérité éclate on se dit que les contes de fées n’existent plus vraiment.

De ce livre je retiens un profond sentiment d’injustice, de colère. On a envie d’hurler « mais bon sang ouvrez les yeux! »

Mon petit point positif : 

Chevy Steven réussit à télescoper le passé et le présent avec brio pour nous délivrer un thriller haletant et qui nous met mal à l’aise.

3 réflexions au sujet de “Cette nuit-là de Chevy Stevens”

  1. Ce roman est vraiment « habité », ses personnages sont tellement vivants, tellement réels… et, bien après ma lecture, ils continuent de me hanter. De temps à autre, une action, une parole, un petit rien me fait penser à eux.
    Vraiment, une excellente lecture pour moi <3

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :