Interview #2 Livresse des Mots – Blogueuse

Print Friendly, PDF & Email

Les blogueuses et blogueurs font partis du paysage littéraire aujourd’hui. Certains plus que d’autres mais tous autour d’une même passion : le livre. Lorsque j’ai commencé à tenir mon blog j’ai découvert un univers qui m’a surpris par l’ampleur de la communauté, par la gentillesse qui les caractérisent et de la richesse des chroniques.

C’est pourquoi j’ai voulu lancer ce concept d’interviews de blogueuses/blogueurs pour que chacun puisse connaître un peu plus ceux dont on lit quotidiennement les chroniques, à la fois sur qui ils sont, comment ils écrivent et bien sûr leurs rapports aux livres. Outre de beaux échanges sur des livres, des amitiés se créent et c’est le cas avec Livresse des Mots, la première interviewée. Un blog aux textes à la fois doucereux et plein de peps et des écrits qui vous font vivre les chroniques et ne vous laisse jamais indifférent.  J’espère que vous apprécierez autant que je l’ai fait ce riche échange entre passionnés. Encore un grand merci à Johanne pour avoir sur répondre avec entrain aux 24 questions.

Parlons de toi:

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je suis Johanne, je souffle bientôt ma 26ème bougie, je suis libraire, blogueuse, lectrice, Grenobloise et chat-addict !

Qu’est ce qui t’a amené à tenir un blog ? 

Mon boulot ! J’ai été engagée fin 2012 pour gérer un rayon jeunesse… sauf que j’avais un peu – juste un peu – menti à mon entretien en disant que j’étais calée en jeunesse. En réalité je n’avais plus lu de littérature ado depuis mes 15 ans et plus ouvert d’albums depuis mes… je ne sais plus, mais tu as compris l’idée. Par miracle, j’ai été embauchée, et donc il a fallu que je me mette rapidement à niveau pour ne pas être démasquée. J’ai dévoré les blogs jeunesse et Young Adult dans un premier temps pour dénicher des idées de lectures. Puis de fil en aiguille, j’ai eu envie d’ouvrir le mien… !

Qu’en attends-tu aujourd’hui ? 

J’aimerais qu’il m’aide à devenir riche et célèbre. J’aimerais vivre de ma plume et de mes chroniques. Comme ça n’arrivera jamais, j’ai des attentes plus modestes. J’aimerais simplement qu’il continue de me faire rencontrer des personnes formidables.

Quelle est la plus belle surprise liée à ton blog ? 

Les rencontres. Je suis quelqu’un d’assez solitaire mais ce blog m’a permis de m’ouvrir à d’autres personnes, j’ai rencontré des blogueurs/blogueuses en vrai et c’est magique.

Autre surprise de taille – et absolument inattendue – ma reconversion professionnelle ! Livresse des Mots m’a ouvert les yeux et fait comprendre que le monde du Web est plus qu’un hobbie pour moi, c’est une passion, et j’ai décidé d’en faire un métier.

Et la moins agréable ? 

Je ne trouve pas de réponse à cette question…

Quel est pour toi le rôle du blogueur dans le paysage littéraire ? 

Une question intéressante… je pense qu’il est devenu un acteur essentiel dans la promotion d’un livre. Je pense qu’il est complémentaire aux libraires. Les gens lui font confiance, l’écoutent, c’est un lecteur passionné qui parle avec son cœur et ne cherche pas à faire du profit avec ses conseils (contrairement aux vendeurs de la Fnac :p (c’est une plaisanterie, sachez que les généralisations sur les libraires Fnac me ressortent par les yeux)) !

Que recherches-tu dans la lecture d’un autre blog littéraire ? 

Des idées de lecture. J’aime être surprise et me laisser tenter par des lectures qui me sortent de ma zone de confort et me font découvrir des livres sur lesquels je ne me serais jamais arrêtée toute seule. J’aime pouvoir faire confiance les yeux fermés à certaines personnes. Ensuite, si vraiment le blog me plaît, il m’arrive de recherche l’amitié de la personne cachée derrière.

Tu rencontres un auteur lors d’un salon, que lui dis tu ? 

Je bafouille. « J’adore ce que vous faites ». Je suis lamentable en général;)

 

Parlons chroniques :

Te souviens-tu de ta première chronique ? 

La toute toute première, non, mais je me souviens de la poignée de premières ! Une petite dizaine, courtes et pas terribles, en 2011, quand Livresse des Mots avait vocation à devenir un blog littéraire. Je me suis vite lassée et en ai fait un blog photos avant de revenir deux ans plus tard avec de nouvelles chroniques !

En moyenne combien de temps prends tu pour rédiger une chronique ? 

Trop ! C’est affreux, avec les années, je ne gagne toujours pas en vitesse. C’est minimum 1h30 / 2h quand je reste concentrée et que la rédaction se déroule bien. Mais la plupart du temps je papillonne sur Internet et perd beaucoup de temps…

Qu’est ce qui est important pour toi lorsque tu rédiges une chronique ? 

Qu’elle soit parfaite. Comme ça ne l’est jamais, ce qui est important, c’est que je sois satisfaite du résultat. Il m’arrive de réécrire 10 fois un paragraphe, jusqu’à ce que ça me convienne (ou que je m’énerve et parte faire autre chose).

Et comment est-ce tu t’y prends : des notes au fil de la lecture, tu te jettes sur ton clavier dès la couverture refermée ? 

Des notes quand je suis inspirée, mais pas souvent finalement. La plupart du temps je suis trop captivée par ma lecture et ne pense pas à prendre de notes. L’idéal, c’est de chroniquer le livre le plus vite possible, pour qu’il reste frais dans ma mémoire. Si je cumule des lectures non chroniquées, je me stresse, donc j’essaie vraiment de rédiger au fur et à mesure. Des fois je vois des blogueuses qui ont des longues listes de livres à chroniquer, moi dès que ça dépasse 2 je panique !

As-tu des habitudes pour les écrire (plutôt le soir, en musique…) ? 

(Plutôt la journée, au boulot). (Chut, faut pas le répéter).

Quelle est la plus belle surprise liée à une de tes chroniques ? 

Un jour Karine Giébel m’a laissé un commentaire sur ma chronique d’un de ses romans. J’en ai encore des papillons dans le ventre !

Et la moins agréable ? 

A l’inverse, j’ai un jour écrit une chronique assez mitigée sur une BD. L’auteur a bien réagi et a relayé sur son profil Facebook avec un petit mot du genre « on ne fait pas mouche à chaque fois ». J’me suis fait démolir par ses copains. Mais on s’est expliqué et tout a bien fini !:)

Qui sont tes lecteurs et comment échanges-tu avec eux (mails, rencontres, …)? 

Ce sont essentiellement des jeunes filles, je dirais 15 / 30 ans. (D’après Facebook et Google Analytics). Mais comme j’ai des lectures très éclectiques, j’ai des lecteurs de tous horizons, aux goûts très variés.

J’échange pas mal par commentaires, que ce soit sur mon blog ou sur les leurs, c’est rapide et efficace. Par Facebook aussi, un incontournable de la discussion instantanée ! Avec certaines personnes, on utilise plutôt les mails, ça permet de prendre son temps et d’aller un peu plus loin. Quand je peux, j’aime rencontrer d’autres blogueuses, mais ça n’arrive pas non plus très souvent. Bientôt les Imaginales, et là je me fais une joie de rencontrer plein de copines !!

 

Parlons livres :

Quels sont tes genres de littérature ?

Tous. Enfin presque tous. Au lieu de te dire ce que j’aime, je vais te dire ce que je n’aime pas, ça ira plus vite. La bit-lit, les romance trop dégoulinantes, les comics, la SF (je n’ai jamais vraiment essayé), les essais…

Comment choisis tu tes livres ?

A la couverture (je suis une lectrice superficielle), au résumé, et en fonction des conseils que j’ai pu recevoir (de blogueurs, de clients, ou d’autres libraires).

As-tu des partenariats réguliers?

Pas du tout. Ponctuellement, je reçois des romans grâce à Babelio, mais c’est à peu près tout. Je souhaite garder une grande liberté dans mes choix de lectures.

Quel est le livre qui a changé ta vie… ou presque ?

Le livre de l’Intranquillité de Fernando Pessoa. Sans dire qu’il a changé ma vie, c’est la lecture qui a eu le plus d’impact sur moi.

Et aussi… Tout ça pour quoi de Lionel Shriver. Ça a été une petite révélation.

Un livre que tu as aimé alors que tu avais des a priori à le lire ?

Très récemment, Les petites reines de Clémentine Beauvais. En voyant la couverture, je me suis dis au secours. Mais j’apprécie l’auteur et j’ai eu envie de tenter ce titre. Et wahou. C’est pour le moment ma plus belle découverte jeunesse en 2015.

Trois livres que tu conseilles de lire sans hésitation ?

Tout ça pour quoi de Lionel Shriver. Meurtres pour rédemption de Karine Giébel. Et puis… tu es cruel, 3 c’est trop dur. Juste avant le bonheur de Agnès Ledig. (Mais aussi, il faut lire Gabriel Katz, et Jean-Philippe Blondel et Brandon Sanderson et oups… on avait dit 3 …).

Comment sont rangés tes livres (étagères, piles interminables…)?

En vrac dans tout l’appartement. Dans mes étagères et SUR mes étagères. Sur ma table de nuit. En pile sur le piano et sur la table du salon.

Et comment les organises-tu (genres, maison d’éditions…)?

Au début, il y a avait un semblant d’organisation. Par genre et maison d’édition / collection. Maintenant, c’est en vrac, je mets où je peux, là où il y a  de la place, sans plus chercher de logique. Un jour, j’aurais une grande maison et plein de magnifiques bibliothèques bien rangées. Un jour… !

—–

Le mot de la fin est pour toi 🙂 

Merci pour cet interview et merci surtout pour ces questions intéressantes ! Ça a été un vrai plaisir d’y répondre !

 

7 réflexions au sujet de “Interview #2 Livresse des Mots – Blogueuse

  1. Oh, c’est intimidant de voir mes mots publiés ici 🙂 En général, je raconte ma vie sur mon blog, pas sur celui des autres 😉
    Merci à toi en tout cas, c’était très chouette de répondre à tes questions !

    • C’est moi qui te remercie pour avoir accepté de répondre – avec brillo – à mes questions. J’espère que cela permettra à ceux qui te connaissent pas encore de découvrir ton blog et de l’apprécier à leur tour. <3

  2. Les petites reines est effectivement top 😛 Et, j’ai pris note pour les autres titres que Johanne cite.
    Toujours un plaisir d’aller faire un tour sur son blog – même si je n’y vais pas assez souvent !

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :