L’archipel d’une autre vie de Andreï Makine

Print Friendly, PDF & Email

À la poursuite d’un idéal

L'archipel d'une autre vie de Andreï Makine
L’archipel d’une autre vie de Andreï Makine

Merci aux Editions Points et à Babelio pour cette superbe lecture reçue  dans le cadre du masse critique

L’histoire :  

Lancé à la poursuite d’un fugitif, Pavel Gartsev va être marqué à jamais par cette chasse à l’individu, et loin de se douter de ce que sera sa vie après. Un récit saisissant, qui vous entraîne au coeur de la Taïga dans l’extrême orient. Un très beau roman de l’académicien Andreï Makine.

Aux confins de l’Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s’étendent des terres qui paraissent échapper à l’Histoire… Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l’immensité de la taïga ? Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée.

Editeur : Points /  240 pages | Sortie : 24/08/2017

Andreï Makine : 

Andreï Makine est né en Sibérie en 1957. Il obtient l’asile politique en France en 1987, et se consacre à l’écriture tout en donnant des cours de littérature russe à l’Ecole Normale et à Science Po.
Avec Le Testament français, en 1995, Andreï Makine obtient le Prix Goncourt et le prix Médicis 1995. Andreï  est membre de l’Académie française depuis mars 2016.
Sources :Edition du Seuil

Mon avis : 

Il s’agit là encore d’un roman que j’avais noté lors de la précédente rentrée littéraire, et j’ai été très heureux de l’obtenir lors du dernier Masse critique de Babelio. Et encore plus quand 3 soirées plus tard j’en finissais la lecture. Ce livre m’a totalement happé, moins de 100 pages à lire à l’issue de la première soirée. J’ai été complètement captivé par cette histoire, par le personnage de Pavel, ses interrogations, la justesse de ses jugements et sa volonté de rester lui-même. L’histoire commence quand un jeune homme se met à suivre un homme étrange, trappeur? orpailleur? Il ne sait pas mais imagine la possibilité d’une richesse cachée. De traqueur il devient la proie et se retrouve à découvrir l’histoire  troublante mais enivrante de ce Pavel.

Pavel était un soldat de l’armée rouge, il a survécu à la seconde guerre mondiale et s’est retrouvé de nouveau appelé sous le drapeau lors des tensions issues de la guerre de Corée. En exercice d’attaque nucléaire en Sibérie, il se retrouve dans le groupe chargé de poursuivre et capturer vivant un fugitif évadé dans un camp de prisonniers. Pavel est le soldat de base de cette équipée constituée du commandant, d’un officier du gouvernement – comprenez l’oeil du Kremlin – d’un autre officier lèche-botte et d’un sergent. La cohabitation entre soldats expérimentés et ceux, pour qui l’Etat est au-dessus de tout, entraîne quelques conflits et situations loufoques, accentuées par la facilité avec ils sont ridiculisés par le fuyard. Ce dernier semble très bien connaître la taïga et s’amuse même avec ses poursuivants.

Cette poursuite aura pour conséquence de découvrir les hommes et leur passé autour de feu de camp, mais surtout aura une implication irréversible sur leur destin.

J’ai apprécié ce roman d’aventure sibérienne pour la qualité du texte, la sensibilité de certains personnages, le fait d’être entraîné dans cette poursuite – les ours et le froid en moins quand même . Je l’ai apprécié pour la façon dont l’auteur décrit la nature sauvage, et celle, moins belle de l’homme de pouvoir. J’ai aimé la vision de la vie que le fugitif et Pavel ont en commun.

Il y a une force d’aller de l’avant et de croire en son destin dans ce roman qui est marquante.

Andreï Makine m’a fait rêver, m’a fait douter, m’a fait croire mais aussi voyager dans ce livre. J’ai souris plus d’une fois à la cocasserie des situations – une histoire de jumelle Zeiss – j’ai été ému par le devenir des protagonistes.

Un très beau roman pour cet auteur que je ne connaissais pas mais qui a su me séduire.

Le style

Un style en douceur, très humain, simple mais efficace. Pas de grandes descriptions, juste ce qu’il faut pour être attiré. Un soupçon d’audace pour nous accrocher et beaucoup de passion pour nous envoûter. On ressent tout l’amour que porte l’auteur sur cette Sibérie sauvage et énigmatique.

Un roman que je ne peux que conseiller, il vous fera voyager, vous interroger sur le sens de certaines choses.

Pour en savoir + :

La page Wikipédia de l’auteur

 

2 réflexions au sujet de “L’archipel d’une autre vie de Andreï Makine

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :