Le chat Teaufort de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

Print Friendly, PDF & Email

Chevalier, princesse et dragon

Le chat Teaufort de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

Je tiens à remercier les éditions Balivernes, spécialisées dans les livres pour la jeunesse pour ce partenariat toujours aussi plaisant.

L’histoire :  

Il s’agit de la rencontre d’un chevalier et d’une princesse guerrière qui partent à la rescousse de leurs dragons respectifs kidnappés par l’infâme sorcier Rat Zibus.
Il était une fois un courageux minet,Qui n’hésitait jamais à jouer de l’épé. Sans peur et sans reproche, derrière son bouclier. On nommait chat Teaufort ce chaton chevalier.

Editeur :Editions Balivernes- 40 pages | Sortie : 16/09/2016

L’avis de Maxence :

J’aime bien les livres des chats parce qu’il y a de beaux dessins. Je trouve que ce sont des histoires marrantes avec des personnages rigolos. Ils ont des techniques rigolotes comme la catapultes pour les envoyer tout en haut du château. Le chevalier et la princesse ils veulent retrouver leur dragon et pour ça ils vont au château du sorcier. Les gardes c’est des rats avec des noms tous rigolos. J’ai bien aimé l’histoire, les dessins sont marrants et les couleurs jolies. Le chevalier est pas débrouillard il arrive pas à marcher avec son armure. Heureusement la reine a des idées et ils réussissent ensemble à sauver les dragons.

Sa note :

notation-maxencenotation-maxencenotation-maxencenotation-maxence

Mon avis : 

Comme d’habitude ce livre des chats est un vrai plaisir. Les dessins sont toujours autant attachants et funs. Et les jeux de mots habituels – et attendus – sont toujours bien trouvés. L’histoire est intéressante dans l’approche de l’égalité fille-garçon et de la complémentarité des deux. Car c’est ce qu’il me plaît dans ses livres de chats, c’est la morale derrière l’histoire.  Avec Maxence nous avons parlé du fait que les filles peuvent être la partenaire de jeux à l’instar d’autres copains. Bon je ne me fais pas de soucis pour lui car il n’est pas dans cette fraction les garçons d’un côté et les filles de l’autre. D’ailleurs l’une de ses meilleurs camarades de jeux s’appelle Nina, et « Ninette » comme il l’appelle, elle est imbattable à l’épervier!

L’histoire est agréable à lire, pleine d’humour et montre bien que le genre n’empêche pas de réaliser de grandes choses.

Le chat Teaufort de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

Le chat Teaufort de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

1 réflexion au sujet de “Le chat Teaufort de Stéphanie Dunand-Pallaz et Sophie Turrel

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :