Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki de Aki Shimazaki

Print Friendly, PDF & Email

Mais que la littérature japonaise est belle à lire

Editeur : Editions Babel  – 120 pages

Ma note: 4/5

L’histoire :

Une fille découvre le passé de sa mère dans une lettre laissée à son attention lors de son décès.  Elle y relate sa vie lors de la seconde guerre mondiale, plus précisément à Nagasaki avant le bombardement.

Mon avis :

Ce livre est beau! Il s’agit là d’un témoignage poignant d’une jeune japonaise confrontée au paradoxe de la société nippone de l’époque : L’empire – l’honneur – le travail – la famille (dans cet ordre ).

« Mon frère a été capturé à Saïpan et tué par les américains. On dit qu’être fait prisonnier, c’est assez honteux : mais être tué par eux, c’est le pire affront pour un soldat. Mon père dit qu’il ne sait comment s’en excuser auprès de l’empereur. »

Le style est caractéristique de la littérature japonaise, des mots simples, sans pudeur mais tellement touchant pour parler de chose dure avec beaucoup de fluidité.

« Quand j’habitais à Nagasaki, j’ai rencontré des catholiques. Nagasaki est bien connue pour ses croyants. Un jour, une jeune fille catholique de mon école m’a dit, d’un air très sérieux : « Les Américains sont chrétiens. S’ils trouvent des croix dans notre ville, ils passeront sans faire tomber les bombes. » Je lui ai dit aussitôt : « Pour eux, les Japonais sont des Japonais. » Et la bombe atomique est tombée en face d’une église. »

Yukiko – la mère –  nous dévoile ce que sa vie a été, quel lourd secret pesait sur ses épaules. Au fil de la lecture on sent monter un respect pour Yukiko, ce qu’a été sa vie et le poids de son passé. L’auteur nous décrit un Japon parfois loin de ce qu’aurais pu imaginer.  A travers ses mots on une certaine critique de cette société trop « rigide », avec un certain cynisme.

C’est une lecture qui touche, qui nous rend zen et nous fait relativiser sur notre vie actuelle. A lire pour ceux qui aiment le Japon mais surtout à ceux qui aiment à être touché par ce qu’ils lisent.

Mon petit point positif :

C’est qu’il y a encore  4 romans à lire formant une pentalogie et dont il me tarde de les lire 😉

 

11 réflexions au sujet de “Le poids des secrets, tome 1 : Tsubaki de Aki Shimazaki

  1. Je savais que ça allait te plaire ! 😉 J’ai bien envie de relire cette série d’ailleurs… La littérature japonaise c’est toujours un plaisir. Un jour, peut-être que je les lirai en japonais =D Je te souhaite de belles lectures avec les tomes suivants. Un conseil: les histoires se complètent, donc c’est mieux de les lire de façon plus ou moins suivie.

    • Merci pour ton message 😉 Tout comme toi j’apprécie de plus en plus la littérature japonaise, je vais suivre ton conseil et mon envie, c’est à dire acheter rapidement la suite.
      J’ai lu ton retour sur Nos étoiles contraires qui me tente bien également.
      Bonne semaine à toi de lecture

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :