Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois de Phiseth Srun

Print Friendly, PDF & Email

Un voyage dépaysant.

Je remercie les éditions VPS pour ce partenariat ainsi que Livraddict. J’ai beaucoup apprécié la dédicace qui m’était adressée de l’auteur 😉

Editeur : Editions VPS – 248 pages

Ma note: 3.5 /5

L’histoire : 

C’est un voyage en 2 temps d’un jeune Khmers. Sa vie au cambodge puis sa nouvelle vie en France, en tant qu’immigré déraciné.

 

Mon avis : 

Voilà un roman que je voulais lire depuis pas mal de temps. Et j’ai eu la chance sur le second partenariat d’être sélectionné 😉

J’ai aimé ce livre, c’est un appel au voyage. On commence la lecture par son arrivée à Paris, ses premiers pas pour retrouver de la famille. Puis il y a un retour en arrière sur sa vie d’avant.

On découvre Zsunara avec les siens au Cambdoge, ses rêves d’avenir,  ce qui l’a poussé à partir jusqu’au Laos. Les descriptions des paysages et de la vie que rencontrait Zsunara  lors de son périple sont enivrantes. J’ai surtout beaucoup apprécié la (grosse) partie du livre qui traite justement de cette expédition du Cambodge jusqu’au Laos en passant par la Thaïlande. Cette traversée se fait au fil de l’invasion des Khmers Rouges, l’auteur y fait plusieurs fois allusions, peut être qu’un peu plus de détails sur cette part de l’histoire méconnue aurait été un plus. Néanmoins cela ne gène nullement la progression de l’histoire. On découvre un jeune Zsunara très bien dans ses baskets, qui n’hésite pas à aider son prochain comme à garder la tête sur les épaules malgré le fait de quitter son foyer et sa famille. On le sent débrouillard. C’est doucement que l’on va voir son avenir changer, d’un départ pour les études il va finir par fuir un régime oppressif. La France deviendra sa terre d’exil face à la prise de pouvoir des Khmers Rouges.

On revient ensuite à son adaptation en France, les rencontres qu’il fait. Il parle de comment est sa vie au foyer d’accueil, comment se passe son quotidien. C’est pas les meilleurs passages en termes d’intérêt mais ils sont formidablement humains.

Ce qui ressort de cette lecture c’est surtout le calme. On est absorbé par une attitude zen et nonchalante de Zsunara. Il ne paniquera réellement qu’une fois, lorsque qu’il a perdu le chemin de son hôtel. C’est un livre découverte que j’ai apprécié tant par l’histoire que par le style de l’auteur très doux et attachant.

Mon petit point positif :

La couverture est superbe, elle est tout à fait adapter au roman par sa profondeur et sa simplicité.

1 réflexion au sujet de “Loeuk… Tchong Kraoy : La dernière fois de Phiseth Srun

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

%d blogueurs aiment cette page :