Soeurs de Bernard Minier

Print Friendly, PDF & Email

Manipulations et mensonges

Soeurs de Bernard Minier
Soeurs de Bernard Minier

Je remercie Bernard Minier et XO éditions pour ce prenant service presse 

L’histoire :  

Bernard Minier avec Soeurs signe un nouveau roman angoissant et dérangeant. 2 jeunes filles sont retrouvées assassinées dans des robes de communiantes. Un rappel à un roman d’un auteur dont elles sont fans. Première enquête de Servaz jeune policier. Quelques décennies plus tard le capitaine Servaz se retrouve de nouveau confronté avec ses fantômes du passé et cette enquête au goût inachevée. Un rapport au lien parfois – trop – fort entre auteur et fans.

Mai 1993. Deux sœurs, Alice, 20 ans, et Ambre, 21 ans, sont retrouvées mortes en bordure de Garonne. Vêtues de robes de communiantes, elles se font face, attachées à deux troncs d’arbres. Le jeune Martin Servaz, qui vient d’intégrer la PJ de Toulouse, participe à sa première enquête. Très vite, il s’intéresse à Erik Lang, célèbre auteur de romans policiers à l’œuvre aussi cruelle que dérangeante. Les deux sœurs n’étaient-elles pas ses fans ? L’un de ses plus grands succès ne s’appelle-t-il pas La Communiante ?… L’affaire connaît un dénouement inattendu et violent, laissant Servaz rongé par le doute : dans cette enquête, estime-t-il, une pièce manque, une pièce essentielle. Février 2018. Par une nuit glaciale, l’écrivain Erik Lang découvre sa femme assassinée… elle aussi vêtue en communiante. Vingt-cinq ans après le double crime, Martin Servaz est rattrapé par l’affaire. Le choc réveille ses premières craintes. Jusqu’à l’obsession.
Une épouse, deux sœurs, trois communiantes… et si l’enquête de 1993 s’était trompée de coupable ?
Pour Servaz, le passé, en resurgissant, va se transformer en cauchemar. Un cauchemar écrit à l’encre noire..

Editeur : XO éditions /  480 pages | Sortie : 05/04/2018

Bernard Minier : 

En 2011, il publie chez XO son premier roman, Glacé, qui signe le début des enquêtes de Martin Servaz. Porté par l’atmosphère menaçante des Pyrénées enneigées et son héros attachant, un peu cabossé par la vie et un brin misanthrope, le roman séduit les lecteurs et est lauréat du Prix du meilleur roman francophone au Festival Polar de Cognac 2011 et du Prix de l’Embouchure 2012. Son adaptation en série télévisée par Gaumont Télévision a été diffusée en France en 2017 sur M6, et est à présent disponible dans le monde entier sur la plateforme Netflix.
Le succès de ses romans suivants, Le Cercle (2012) et N’éteins pas la lumière (2014), qui mettent à nouveau en scène Martin Servaz, fait de lui un auteur incontournable du polar français. En 2015, il accorde un peu de répit à son héros et publie un thriller indépendant, Une putain d’histoire, qui reçoit le Prix du meilleur roman francophone du Festival Polar de Cognac 2015. En 2017, Martin Servaz reprend du service avec l’angoissant Nuit, suivi en 2018 par Sœurs, “un cauchemar écrit à l’encre noire”. Aujourd’hui, les livres de Bernard Minier ont été vendus à près de 2,5 millions d’exemplaires en France et sont traduits dans vingt langues.
Sources : XO éditions

Mon avis : 

Comme à l’ accoutumée, Bernard Minier nous offre une inquiétante intrigue dont on se délecte de ses rebondissements. C’est avec un plaisir non caché que nous retrouvons Servaz. Le roman est d’autant plus intéressant qu’il débute en 1993 par la première enquête du jeune servaz, alors simple équipier et faisant ses armes dans une enquête aux moeurs étranges. Imaginez 2 jeunes filles retrouvées assassinées vêtues simplement de robes de communiantes, illustration parfaite d’un roman écrit par un auteur dont elles étaient fans. Forcément ces faits orientent les inspecteurs vers Erik Lang, le célèbre auteur en question. Ce personnage imbu de lui-même, sûr de lui, dénigrant est détestable à souhait. Tout le contraire de Bernard Minier!  C’est donc dans cette enquête que le Servaz d’aujourd’hui  s’est forgé e que le flic qu’il est devenu prend ses racines. On découvre aussi le Martin Servaz jeune papa, encore en couple. On s’immisce un peu plus dans son intimité, sa blessure par rapport au décès de son père – dont des flashback nous en font connaître les circonstances, et des séquelles encore tenaces.

Puis il décroche le téléphone avec la sensation définitive que jamais plus il ne goûtera au bonheur.

La première partie du roman est consacrée à l’enquête de 1993 puis nous basculons en 2018, où le meurtre de l’épouse d’Erik Lang amène Servaz à croiser de nouveau cet auteur et fait ressurgir en lui des sentiments qu’il pensait enterrés depuis longtemps. Les temps ont changé, Martin a été retrogradé capitaine et veille sur le petit Gustav (lire Nuit]. Les retrouvailles ne sont pas fraternelles et cette fois encore les pistes se multiplient pour brouiller encore plus l’enquête. Mais Servaz est un homme tenace !

Dans ce roman tout est question de passion, de fascination excessive, de mensonges et de manipulations. Manipulations par les mots, par l’affectif, par l’amitié… Bernard Minier réussit encore une fois, pour notre plus grand plaisir, à nous faire lire un roman où il nous surprend, nous manipule comme si nous découvrions son style pour la première fois. J’ai également apprécié la part de lui même qu’il a mit dans les souvenirs de Servaz (look, musique..) Bernard Minier se livre un peu plus dans ce roman. L’intrigue est haletante, les personnages toujours aussi attachants. C’est toujours avec une certaine tristesse, un certain manque que l’on referme un roman de cet auteur, et Soeurs n’y fait pas exception.

Le style

Bernard Minier maîtrise son sujet, Soeurs est un véritable thriller, saisissant de réalisme avec des protagonistes attachants, agaçants voir détestables. Et c’est là la réussite de l’auteur, jouer avec nos émotions pour nous absorber dans l’enquête.

Très bon thriller envoûtant de Bernard Minier que je ne peux que conseiller, attention nuit blanche en perspective.

 

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :