Trois éclats toutes les vingt secondes de Françoise Kerymer

Print Friendly, PDF & Email

Une île pour se retrouver

Je remercie les éditions JC Lattès et Livraddict de m’avoir permis de découvrir ce livre via un partenariat.

Editeur : Editions JC Lattès – 346 pages

Ma note: 4 /5

L’histoire : 

Une maman et son fils de 7 ans arrive sur l’île de Sein pour y séjourner 2 mois. Il semble que leurs rapports soient compliqués, très compliqués. L’austérité de l’île va-t-elle leur permettre de se rapprocher ? Et d’abord pourquoi viennent-ils ici ?

 

 

Mon avis : 

Encore une fois grâce à un partenariat je découvre un livre que je n’aurais sûrement pas regardé et qui est émouvant.  Je ne crois avoir lu de livre de la maison d’édition JC Lattès mais il est clair que je vais m’intéresser un peu plus à leur catalogue voir si il n’y aurait pas d’autres perles comme celui-ci. Autant le dire de suite ce livre m’a plu, il m’a touché.

La couverture du livre est attrayante, peut-être un peu trop sombre, elle semble plus destinée à polar. La typographie est agréable à l’oeil.

L’histoire tourne donc autour de Emma, une parisienne habituée à son confort et son shopping, et son fils Camille, âgé de 7 ans mais qui s’exprime plus comme un adulte. Tous les 2 débarquent sur l’île de Sein, située dans l’océan atlantique et dernier bout de terre avant les Amériques. Il va de soi que la vie sur l’île est rude, soumise aux caprices de l’océan et à son isolement. Heureusement, les habitants ont en eux cette chaleur, qu’ils partagent volontiers avec ceux qui l’acceptent.

On entre rapidement dans le vif du sujet avec le conflit permanent entre Emma et Camille, l’une limite névrosée, l’autre au comportement autistique. Et pourtant on perçoit tout l’amour qu’ils se portent l’un envers l’autre. On s’attache à leur personnage que l’auteur sait rendre tellement fragile et tellement attendrissant. L’enfant et sa mère côtoient d’autres habitants telle Armelle, la patronne de l’auberge où ils se restaurent chaque jour. On l’imagine facilement en une bonne vivante façon Maïté qui aime autant son île que partager ses bons petits plats.  Camille lui s’attache à Louis-Camille — chef d’orchestre exilé volontaire  à la recherche de mélodies internes. Et puis il y Ronan, mais là je n’en dirais pas plus 😉

Les raisons de leur exil se dessinent petit à petit, et nous rendent les acteurs encore plus touchants.

Le style est très enveloppant. On se projette facilement sur cette terre naufragée elle aussi. On croit entendre le ressac ou encore sentir ce vent de mer si typique. L’auteur nous plonge dans l’univers des sénans. Françoise Kerymer nous livre aux éléments humains et maritimes qui ponctuent ce roman. J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette lecture, j’avais du mal à refermer le livre et épris d’impatience pour la reprendre. Et ça c’est bon signe.

Mon petit point positif :

Un vraie découverte coup de coeur, un livre qui s’est nous surprendre par sa simplicité et sa tendresse. Un touchant qui ne demande qu’à être partagé.

5 réflexions au sujet de “Trois éclats toutes les vingt secondes de Françoise Kerymer”

  1. coucou
    je l’ai aussi découvert grâce aux partenariats et moi non plus je ne me serais pas arrêté sur ce titre sans ça, et je l’ai beaucoup aimé aussi 😉 il fut une vraie et agréable surprise

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :