Un avion sans elle de Michel Bussi

Print Friendly, PDF & Email

Cela faisait longtemps que je voulais lire ce roman,  je n’entendais parler que de lui alors j’ai fait le grand saut ….et je l’ai lu.

Editeur : Editions Pocket- 573 pages

Ma note: 3.8/5

L’histoire

Une seule survivante à un crash d’avion, deux familles qui se déchirent la garde de cette petite, Lyze-Rose ou Emilie, laquelle a survécu? Questions pour lesquelles le détective privé Crédule Grand-Duc va enquêter pendant dix-huit ans. Pour enfin connaître la véritable identité de cette jeune libellule.

 

Mon avis; 

J’ai souvent eu le doigt sur le clic pour acheter ce livre, mais j’étais sur la réserve, souvent déçu par ces livres que l’on annonce comme LE polar à lire. Et bien tout compte fait ce titre n’était pas usurpé. J’ai eu un peu de mal à démarrer, car je trouvais qu’il y avait beaucoup de phrases qui me semblait être écrites pour meubler la page. Impression ou réalité qu’importe car j’ai été captivé par la suite par le livre. J’ai « dévoré » les mots parce que je voulais connaître la vérité mais aussi parce que le style est captivant. Je ne connaissais pas Michel Bussi mais j’avoue que sa plume m’a emballé.

On alterne la lecture du « journal de bord » de Crédule Grand-Duc qui relate en détails (pas trop rassurez-vous)  avec le présent des 2 familles que tout oppose. Les riches fortunés, les De Carvilles et les pauvres travailleurs, les Vitral à qui la vie n’a jamais sourit, mais face à la mort d’un bébé  ils se retrouve dans la même peur de devoir pleurer l’être aimé.

On se prend d’affection pour les « adversaires » Marc Vitral, et malgré un côté complément frappé  Malvina de Carville, frère et soeur possibles de la survivante. On les suit dans l’avancée de l’enquête à un rythme soutenu qui nous tient en haleine. Marc est un jeune homme bien d’aplomb dans sa tête, un peu l’acteur principal de ce roman, un mec qui va au fond des choses. Malvina, elle, elle semble souffrir de problèmes dirons nous émotionnels mais on finis malgré tout à la trouver attendrissante.

C’est un bon polar, un très bon polar même, moins sanglant que mes dernières lectures et mais tout aussi intense. A lire 😉

Mon petit point négatif

Erreurs de relecture mais certaines pages comportent des erreurs dans les dates 1980, 1982 qui, je penses au début on créé ce sentiment de flou dans ma lecture, me faisant revenir en arrière  pour être sur de ne pas avoir loupé un détail voir sauté une page.

6 réflexions au sujet de “Un avion sans elle de Michel Bussi”

    • oui honnêtement j’ai lu pas mal de tes chroniques sur des livres que l’on a en commun et on est vraiment proche dans notre ressenti. Je penses que tu vas aimé ;-). Je peux te le prêter si tu souhaites.

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :