Gun Machine de Warren Ellis

Print Friendly, PDF & Email

Dans la fumée de tabac on voit certaines choses

Editeur : Editions Le Livre de Poche- 382 pages

Ma note: 3.5/5

L’histoire :  

Un flic en bout de course, usé, tombe sur la cache d’armes d’un tueur en série au cours d’une intervention qui coûte la vie à son coéquipier. En plein New-York un type tue depuis plus de vingt ans en restant invisible. Une traque qui va l’entraîner dans les méandres d’une machination autour du pouvoir.

Mon avis : 

Voilà une lecture ambiguë. On plonge dans l’univers sombre des bas fonds de Manhattan, dans sa violence et ses meurtres que le héros aime à écouter s’égrener à la radio. On découvre un monde froid et où la violence fait hélas partie du quotidien.

Le personnage de Tallow, flic perdu, orphelin de son coéquipier – son  seul ami – est attachant. Féru d’histoire il l’est beaucoup moins de congénères humains. On sent ce type au bout du rouleau, totalement usé mais qui va se raccrocher à cette enquête. Tout semble glissé sur lui, ni la peur, ni la colère. Il semble imperméable à sa propre vie.  John est associé pour cette enquête à 2 officiers de la police technique et scientifique, Bat – le geek du labo – et Scarly – l’amazone lesbienne au tempérament bien trempé. Cette affaire est classée comme affaire de M… et vaut à John Tallow des propos très gracieux de la part de tous les flics du secteur. Imaginez des armes pouvant correspondre à 200 meurtres non résolus. L’enquête nous emmène donc sur les traces d’un tueur en série – le chasseur comme il aime être appelé – que le hasard à fait sortir de son bois lors de la découverte d’une cache d’armes.

On alterne la lecture du côté de Tallow avec la poursuite de son investigation et d’un autre côté on suit le chasseur et ses folles pensées. Parce que si John est usé, le chasseur est complètement psychotique.  L’enquête avance doucement, dévoilant les mécanismes qui existent derrière ces meurtres, un vrai jeu de piste.

Le style de l’auteur est particulier, il a une fabuleuse façon de décrire et de faire vivre ses personnages. Par contre je me suis plus d’une fois perdu dans les longueurs, notamment celles relatives au chasseur et ses passages psychédéliques. J’ai aimé suivre cette enquête malgré cela, m’accrochant dans les passages moins – voir beaucoup moins – intéressants. Au final j’aurais aimé en savoir plus sur le chasseur, qui est il vraiment? Certaines réponses, faites de suppositions sont approchées au fil des pages. J’ai aimé l’intrigue, assez sombre. L’auteur est très bien documenté sur l’organisation du New-York Police Department, mais aussi sur le passé améridien de la région.

 

Mon petit point positif :

Ce polar est attachant sous certains aspects et ennuyeux sous d’autres, mais on se rend compte que l’on ne peut pas le lâcher, piqué à vif pour connaître la conclusion à cette étrange intrigue.

 

1 réflexion au sujet de “Gun Machine de Warren Ellis”

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :