La vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

Print Friendly, PDF & Email

Une histoire d’écrivain

L’histoire :  

Marcus rêvait d’être écrivain. Et il a réussit. Seulement aujourd’hui il ne sait plus écrire, il se tourne alors vers son mentor, le grand écrivain Harry Québert. Mais le passé va les rattraper. Marcus va devoir enquêter sur la vie passée de celui qu’il vénère, et peut être retrouver le goût et l’inspiration.

A New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente: il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui: son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements: l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions: Qui a tué Nola Kellergan? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès?

Editeur : Editions de Fallois – 665 pages | Sortie : 19 septembre 2012

L’auteur : 
Joêl Dicker est un écrivain suisse. Il est âgé de 30 ans. La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert a été traduit en plus que 40 langues et est paru dans plus de soixante pays.

Mon avis : 

« Un bon livre est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. »

Je tourne la dernière page de ce livre et je le regrette déjà. Ce roman est un régal. J’ai découvert Joël Dicker lors de l’émission La Grande Librairie où il était invité pour présenter son nouveau roman. À l’entendre parler de La vérité sur l’Affaire Harry Québert j’ai su que je devais lire ce roman. J’ai tout aimé dans ce livre. Les personnages, l’intrigue, le style, tout!

Mais parlons de l’histoire. Marcus vient de connaître le succès avec son 1er roman. Il vit sur un nuage quand il doit se pencher sur son second livre. Contractuellement il en doit 5 à son éditeur. Seulement voilà, il n’arrive plus à écrire, il souffre du syndrome de la page blanche. Alors il décide de retourner voir son ami, son maître, son mentor : Le grand écrivain Harry Québert.

Celui-ci l’accueil comme il l’a toujours considéré, comme un fils. Il lui prodigue de précieux conseils et veille sur lui. Mais Marcus va faire une découverte sur le passé de Harry. Et ce dernier se retrouve inculpé du meurtre d’une jeune fille.

Marcus décide alors de mener sa propre enquête, ne pouvant croire que celui qu’il respecte plus que tout puisse être le monstre que l’on décrit. Au fur et à mesure les langues se délient, les vérités apparaissent et quoi de mieux – pour redonner son honneur à Harry – que d’écrire la vérité sur cette affaire.

Joël Dicker nous aspire littéralement dans ce roman. Les personnages sont réussis, j’ai craqué sur Marcus. Sur sa relation avec sa mère tellement drôle. J’ai craqué sur ses échanges d’amabilité affectueuse avec l’inspecteur. J’ai été touché par ce lien filial entre Harry et Marcus. Et maintenant que j’ai fini ce livre, ils me manquent…

Et puis quelle géniale idée que de suivre un écrivain, avec ses doutes et ses peurs. Marcus, écrivain génial mais terriblement humain. Et puis il y a tous ces petits conseils d’écriture prodigués par Harry au début des chapitres, ils font rêver.

Le style

Le style est simple, accrocheur parfois déroutant dans les aller-retours temporels. L’auteur nous offre un superbe récital sur la complexité à aimer et être aimer, en tant qu’homme, en tant qu’ami, en tant qu’auteur. L’intrigue est prenante et pleine de rebondissement. On entre dans l’univers de Marcus et Harry comme un monde parallèle dans lequel on aimerait s’inscrire.

Ma Note : 4.5/5

Mon petit point positif :

Ce sont les personnage, tellement vivants et attachants. Une lecture que je ne peux que vous conseiller. J’ai à présent hâte de découvrir Le livre des Baltimores dans lequel je vais retrouver Marcus.

2 réflexions au sujet de “La vérité sur l’Affaire Harry Québert de Joël Dicker

  1. J’ai été déçue par ce roman dans le sens où il n’était pas ce que j’attendais. Mais j’ai passé un bon moment tout de même (même si ça aurait pu être moins long) et je lirai Le livre des Baltimore, maintenant que je sais à quoi m’attendre (ou à peu près) 🙂

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :