Marie et le ciel autour de Sylvie Callet

Print Friendly, PDF & Email

Les états d’âme de Marie

Editeur : Editions Les Presses du Midi – 125 pages

Ma note: 3.8/5

L’histoire :  

Marie a besoin de prendre le large, et c’est ce qu’elle fait. Elle revient sur sa vie, qui elle est et ce qu’elle est devenue. Par le biais de ses souvenirs et de ses échanges avec sa « conscience » on découvre Marie, telle qu’elle est.

Mon avis : 
Ce roman a été une coupure dans mes nombreuses lectures polar du moment. Un souffle d’air frais. Pour être honnête j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le roman lors des 10 premières pages. C’est dû au style poétique et à l’usage d’un vocabulaire – qui a eu le mérite de dépoussiérer mon bon vieux Larousse – comme les mots Guiper, Galetons, Enfançon, et autre Adipocyte. C’est toujours agréable malgré tout d’apprendre tout en lisant. Mais j’ai été agréablement surpris en me rendant compte que je me laissais captiver par le personnage de Marie.  L’envie de savoir qui elle est, ce qu’elle fait ici, seule nous incite à continuer la lecture. On suit avec délectation le cours de ses pensées pour cheminer vers la vraie Marie. On plonge dans ses souvenirs d’enfance, de femme aimée, de mère. Au fil des pages se télescopent ses rêves, ses envies et ce qui est réellement sa vie. Marie se dépeint avec sévérité, ne se cherchant pas d’excuse. Elle fait un constat froid mais simple de son existence.

On la découvre comme une femme blessée, comme une personne que l’on peut rencontrer un jour et oublier le lendemain. Elle est négligée par les siens et lorsqu’elle décrit le comportement de ses jumeaux on ne parvient pas à comprendre leur attitude. On ressent sa solitude, exprimée dans ses dialogues avec elle-même, sa conscience. Marie n’est pas féministe, loin de là. Elle est une femme qui souhaite juste être elle-même, sans devoir se justifier de vivre sa vie.

Et puis il y a cet homme qu’elle ne voit pas mais qui la surveille du coin. Qui est-il? Est-ce lui la cause de cet « exil »? On s’accroche à cette mini intrigue qui a su piquer notre curiosité. On pense cerner le personnage et finalement on s’apercevra que l’on à fait fausse route.

Sylvie Callet est une auteure pleine de poésie et de sensibilité. On se demande qu’elle part d’elle ressort dans la vie de Marie, peut-être son côté artiste libre. Elle nous offre une pause zen dans ce quotidien agité qui nous entoure.

Mon petit point positif :

Outre l’apprentissage de mots de vocabulaire, j’ai apprécié la sensibilité qui s’échappe des pages. Une lecture plaisante et très douce.

 

1 réflexion au sujet de “Marie et le ciel autour de Sylvie Callet”

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :