Mort aux grands de Pierre Léauté

Print Friendly, PDF & Email

 Tu sais ce qu’il te dit le petit?

Je remercie la maison d’édition Le peuple de Mü pour ce partenariat

L’histoire :  

Augustin Petit est petit! Et c’est pour cette raison qu’il refuse la main mise des grands sur la France et leur attribue la responsabilité de la défaite. Augustin n’a plus qu’une idée : redonner l’honneur à la France et rabaisser les grands.

1919. La Première Guerre mondiale s’achève enfin et la France doit reconnaître sa défaite face à l’Allemagne. Humiliée, ruinée, la population vit désormais sous le joug du grand Kaiser. Des cendres de la défaite va cependant s’élever un homme qui ne se résigne pas : le soldat Augustin Petit ! Lui seul a compris les raisons de la déroute. Lui seul en connaît les responsables. Lui seul a le courage de les désigner : les grands ! Voici poindre la terrible revanche du plus patriote des rase-moquettes. Vive les petits bruns !

Editeur : Editions lepeupledemu.fr – 139 pages | Sortie : 9 septembre 2015

L’auteur : 

Pierre Léauté publie un premier roman d’anticipation à 25 ans, Les négriers de Babylone. Passionné de septième art, il n’hésite pas à jouer avec l’Histoire pour ce nouveau roman.

Mon avis : 

Un bon délire littéraire. Dans la lignée des romans de J.M.Erre, Pierre Léauté nous livre un récit uchronique délirant. Imaginez que la France ait perdu la première guerre mondiale. Imaginez que cela soit la faute des grands. Imaginez un homme qui se lève pour dénoncer ce Diktat. Imaginez un homme qui s’appelle Augustin Petit et qui veut laver cet affront. Et il va le faire savoir. Tout d’abord il pense que ces mémoires suffiront à rétablir la vérité. Peine perdue. Alors il décide de monter un mouvement, s’appuyant sur des hommes prêts aux coups poings pour faire passer le message. Très rapidement on fait le parallèle entre ce brave poilu défendant l’honneur de sa patrie et un caporal à la petit moustache – haineux – de la Wehrmarcht. L’auteur joue avec les événements graves qui se sont produits. Il montre comment ce qui semble inoffensif peut amener un peuple à la guerre. Tout y passe : la propagande, les autodafés, les coups de force et le chantage.

Augustin Petit est pourtant attachant, dernier d’une fratrie, il n’a pas de chance. Il revient de la guerre avec une gueule cassée,  orphelin du seul membre de sa famille pour qui il comptait : sa grand-mère. Augustin a pour lui son verbe, sa conviction et son amour de la France. Bien épaulé il va mener la vie dure aux grands et aux envahisseurs. J’ai vraiment apprécié cette lecture qui, outre être bien écrite, nous amène à la réflexion sur ce qui fait basculer l’Histoire : un homme, une idée…

Le style

Pierre Léauté nous régale avec ce roman décalé, plein d’humour qui n’épargne pas le fanatisme et la société pour autant. Il a choisit un angle d’écriture plaisant pour décrier avec justesse la folie des hommes. Le style est direct, sans excès il décrit un homme blessé et un univers parallèle avec beaucoup de simplicité.

Ma Note : 4/5

Mon petit point positif :

Il y aura une suite , Guerre aux grands! J’ai hâte de la lire

4 réflexions au sujet de “Mort aux grands de Pierre Léauté”

  1. « Il montre comment ce qui semble inoffensif peut amener un peuple à la guerre. Tout y passe : la propagande, les autodafés, les coups de force et le chantage. » Me voilà ultra intriguée !
    Tiens, tiens, tiens, ça semble très sympas !
    Ca m’attire assez les petits évenements qui font basculer l’histoire.

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :