“Le Cercle” de Bernard Minier

Print Friendly, PDF & Email

Un second roman attendu et dévoré, Bernard Minier signe encore un très bon polar.

Editeur : Edition Pocket  – 790 pages

Ma note: 4.5/5

L’histoire :

Un meurtre dans la ville de Marsac qui rappelle à son passé le commandant Servaz. Un fugitif introuvable qui semble planer sur ce drame. Voilà une enquête qui va mener notre commandant et son équipe sur les traces d’un passé douloureux et de nouveau ressentir cette froide peur qui semble les poursuivre.

Mon avis :

Son premier roman “Glacé” est un régal qui n’a d’égal – un peu de poésie ça fait du bien 😉 – que ce second opus. Les 790 pages s’enfilent avec enthousiasme et excitation tellement on est prit par l’intrigue. On retrouve avec plaisir le commandant Servaz qui reste malgré tout meurtri (dans l’âme) par ce qu’il a vécu dans le 1er roman. Cette enquête ne va surement pas l’aider à se sentir mieux. On en apprend un peu plus sur le passé de  l’homme dans le costume de commandant.

Dans les livres de Bernard Minier il y a toujours des atmosphères pesantes, le froid dans “Glacé”, la chaleur étouffante dans “Le Cercle” qui plonge le lecteur dans un inconfort et une tension soutenue. L’intrigue se révèle dans un rythme soutenu, avec de petits intermèdes très……. inhumains, et l’on retrouve avec plaisir le lieutenant Ziegler de retour elle aussi pour appuyer Servaz dans son enquête.  Le style est direct et on ressent des émotions diverses  : l’angoisse, la peur, le désespoir, l’amour, la fatalité.

Vous l’aurez compris encore fois Bernard Minier signe un excellent polar, moins psychologique que “Glacé” mais plus emprunt de cette froideur humaine.

Mon petit point négatif :

Qui n’en est pas vraiment un, mais il ne me reste plus que “N’éteint pas la lumière”  à lire et je serais à court de livre de cet auteur.

6 réflexions au sujet de ““Le Cercle” de Bernard Minier”

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :