Interview #5 L’ancre littéraire d’une blondinette – Blogueuse

Print Friendly, PDF & Email

Aujourd’hui je vous propose de découvrir l’interview de Béa du blog L’ancre littéraire d’une blondinette. Sur son blog on trouve des chroniques pour tous les goûts, même si la romance et les livres  young adults prédominent. Elle est pleine de vie dans ses chroniques et c’est ce qui fait son charme. Elle trouve toujours les mots justes pour vous parler de ses ressentis de lecture. J’aime à échanger avec elle, car dans ses écrits elle semble toujours vous sourire. Encore un grand merci à Béa pour avoir sur répondre avec enthousiasme aux 24 questions.

Parlons de toi:

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je suis Bea, une étudiante de 23 ans, et administratrice du blog « L’ancre littéraire d’une blondinette » orienté principalement sur la lecture.

Qu’est ce qui t’a amené à tenir un blog ? 

J’ai toujours tenu un blog très jeune, avant sur les mangas avec ma meilleure amie. Initialement, j’ai surtout été amené à ouvrir un blog pour m’occuper un jour ou je m’ennuyais. Et aussi pour reprendre un peu l’écriture, chose que j’avais mis un peu de côté au lycée et dans les études supérieures.

Qu’en attends-tu aujourd’hui ? 

Aujourd’hui ce que j’attends de mon blog est un échange, que ce soit en commentaires au travers de blog interposés, ou par mail.

Quelle est la plus belle surprise liée à ton blog ? 

La plus belle surprise liée au blog sont les rencontres. J’ai rencontré des personnes qui sont devenues des amis dans la vrai vie. Et je n’aurais jamais imaginé cela un instant quand j’ai débuté mon blog.

Et la moins agréable ? 

Je pense que la moins agréable reste les profiteurs. Il y en a dans tout système et il y en a également dans la blogo. J’organise de temps en temps des concours pour faire plaisirs au personnes qui viennent régulièrement sur le blog. Et je suis toujours très déçu de voir le nombre de personnes attirés par l’appart du gain, qu’on ne reverra jamais une fois le concours terminé.

Quel est pour toi le rôle du blogueur dans le paysage littéraire ? 

J’avoue avoir du mal à placer le rôle du blogueur dans le paysage littéraire. Je pense que pour les blogs les plus influents, ils ont un rôle de communication, et de visibilité. Il permet de faire découvrir un livre sur lequel on serait passer à côté en librairie par exemple.

Que recherches-tu dans la lecture d’un autre blog littéraire ? 

Dans un autre blog livresque, je cherche de la nouveauté, je cherche du contenu qui me permet d’ouvrir mon horizon de lectures. Bien sur la présentation et l’écriture compte. Mais une personne qui me donne envie de découvrir un livre sur lequel je n’aurais pas eu l’idée de m’orienter à souvent gagner une lectrice.

Tu rencontres un auteur lors d’un salon, que lui dis tu ? 

J’ai honte de le dire mais je fais un peu ma groupie. Je lui parle du livre quand je l’ai lu. Ou de ces projets à venir. Quand un truc ne m’a pas plu, je lui en parle aussi. C’est une manière d’échanger.

Parlons chroniques :

Te souviens-tu de ta première chronique ? 

Ma première chronique était sur le livre La déclaration de Gemma Malley. Finalement, ce premier roman orienté bien le genre littéraire principal que le blog allait présenter. Quand je repense à ma chronique, j’ai un peu honte. C’est mal écrit, bourré de fautes et cela ne retranscrit pas mon rendu sur ma lecture.

En moyenne combien de temps prends tu pour rédiger une chronique ? 

Je mets longtemps pour écrire une chronique: il me faut une bonne demi-heure pour rédiger mon brouillon papier (je suis de la vieille école). Puis il me faut trois-quarts d’heure entre la présentation, la taper sur ordinateur, et la relecture/ correction. Bref, je mets entre un heure a une heure et demi selon les chroniques et le genre.

Qu’est ce qui est important pour toi lorsque tu rédiges une chronique ? 

Pour moi, ce qui est important dans une chronique, c’est de faire passer mon ressenti dans ma lecture: si j’ai adoré, si j’ai détesté et surtout pourquoi. J’essaie de donner des arguments et je ne ferme jamais une chronique pour une livre mauvais. Un autre public aurait pu aimer.

Et comment est-ce tu t’y prends : des notes au fil de la lecture, tu te jettes sur ton clavier dès la couverture refermée ? 

De plus en plus, avec mon retard de chronique, j’essaie de prendre des notes sur des post-it. Mais cela dépends d’où je suis. Dans le métro c’est un peu dur de sortir le stylo et le post-it. ^^

As-tu des habitudes pour les écrire (plutôt le soir, en musique…) ? 

Pas du tout, c’est vraiment au fil de mes envies.

Quelles sont la plus belle et la moins agréable surprises liées à une de tes chroniques ?

La plus belle a été un petit mail d’un auteur anglophone suite à ma chronique. J’ai trouvé cela adorable et cela m’a beaucoup touché. J’ai eu la chance de ne jamais avoir de remarque trop négatives suite à mes chroniques. Espérons que cela continue ainsi.

Chroniques-tu un livre qui ne t’a pas plu? 

Oui, j’essaie de chroniquer un livre qui ne m’a pas plu. On peut avoir des avis totalement différents, et chercher des choses qu’une personne n’a pas aimé. Par exemple, il y a quelques années, j’ai détesté un livre contemporain qui parlait d’un couple qui reste ensemble alors qu’il n’y avait plus rien entre eux. Pour moi, jeune demoiselle de 21 ans, qui croit en l’amour, je trouvais cela horrible et je trouvais ce couple complètement stupide. Pourtant, cette lecture pourrait intérressé des personnes plus âgé qui s’interroge sur leur couple par exemple. Je n’étais pas le public et je l’ai dis dans ma chronique. On peut toujours trouver un point positif dans un livre qui l’on a détesté. (Au moins une jolie couverture ^^)

Qui sont tes lecteurs et comment échanges-tu avec eux (mails, rencontres, …)? 

Je dirais que mes lecteurs sont principalement féminins (La faute a mon blog tout rose), et d’une tranche d’âge entre 12 et 35 ans. Mais un petit public masculin, mais il n’est pas majoritaire. Mais je pense que c’est le retour de la blogo. La blogo est actuellement très féminine j’ai l’impression. J’échange par commentaires ou mails principalement. Et je rencontre ces personnes sur des salons quand je peux (surtout quand je les trouve).

Parlons livres :

Quels sont tes genres de littérature ?

Je lis principalement du fantastique, de la romance (historique/ contemporaine/ New adult), de la lecture jeunesse (Young-Adult), de la SF (avec la dystopie et le steampunk) et de la fantasy.

Je m’essaie aussi au classique, au contemporain et au thriller mais cela reste épisodique.

Comment choisis tu tes livres ?

Je privilégie mes services presses, et je fais énormément de lectures communes pour sortir un livre qui me fait envie. J’ai également des challenges imposées par des copinautes pour réduire mon immense PAL (et il y a à faire).

As-tu des partenariats réguliers?

J’ai un partenariat régulier avec la maison d’édition Michel Lafon. Je chronique ponctuellement pour les sites comme Livraddict ou Babelio.

Quel est le livre qui a changé ta vie… ou presque ?

Hum question difficile. Je pense que c’est Orgueil et préjugé de Jane Austen car il m’a réconcilier avec le classique et ce n’était pas une mince affaire.

Un livre que tu as aimé alors que tu avais des a priori à le lire ?

Vers l’ouest de Xavier Jallard, car j’ai eu une énorme appréhension quand j’ai réalisé qu’il parlerait de la seconde guerre mondiale, une période que je redoute de lire (Je n’ai jamais fini le journal d’Anne Frank ou Si c’était un homme de Primo Levi). Finalement j’ai adoré ce livre, une très jolie surprise.

Trois livres que tu conseilles de lire sans hésitation ?

La saga Harry Potter de JK Rowling (fantastique), une série culte pour les amoureux de l’imaginaire.

La saga La ronde des saisons de Lisa Kleypas (romance historique), une série pour ceux qui croient encore à la magie de l’amour. Ma référence en romance historique.

Des bleus au cœur de Louisa Reid (contemporain/ Drama), un livre bouleversant que je me souviens encore malgré le fait que je l’ai lu il y a quatre ans.
Comment sont rangés tes livres (étagères, piles interminables…)?

Mes livres sont rangées de deux manières: Principalement dans les étagères (Comme j’ai deux lieux d’habitations mes livres sont réparties entre Lyon et Paris). Mais j’ai deux piles sur mon bureau: Une pile pour les chroniques à faire, et une pile pour mes futures lectures du mois.

Et comment les organises-tu (genres, maison d’éditions…)?

J’essaie quand je le peux de ranger par genre littéraire et par format. Mais ce n’est pas toujours évident. Et je manque surtout de places.

—–

Le mot de la fin est pour toi 🙂 

Merci beaucoup cette gentille interview. J’ai vraiment pris plaisir à la rédiger. J’espère que cela vous aura permis d’en apprendre plus sur le blog et sur moi.

 

2 réflexions au sujet de “Interview #5 L’ancre littéraire d’une blondinette – Blogueuse

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :