In my mailbox

Print Friendly, PDF & Email
mailbox

 

Je reprends le terme “In my mailbox” plutôt que de continuer avec “Mes derniers achats” pour pouvoir y inclure les emprunts.  L’idée c’est de partager les livres achetés, reçus en partenariat ou  empruntés à la bibliothèque ou des amis. Cette initiative  a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie et est initialement prévue chaque semaine, mais ça ne sera pas le cas pour moi, je n’ai pas suffisamment de mouvements de livres pour me le permettre.

Mercredi soir j’ai participé à une soirée polar à la librairie Decitre. À cette occasion elle avait invité 2 auteurs : Chris Costantini – que je ne connaissais pas – et Laurent Scalese – avec qui j’ai pu longuement parlé lors du Quais du Polar. Après une présentation par les libraires de leurs 9 coups de coeur – dont l’excellentissime The rook, au service surnaturel de sa Majesté – nous avons pu suivre la présentation des 2 invités. Puis vint un échange entre le public et les auteurs sur le style même du polar, les sources de leurs inspirations, le devenir de polar made in France
La soirée fût l’occasion de re-discuter avec Laurent et de sa vision de sa passion. Un auteur  très accessible, fier d’exercer ce métier et de pouvoir échanger avec les lecteurs.

Achat en librairie

Ne deviens jamais vieux ! de Daniel Friedman

Forcément la présentation des ouvrages m’a fait très envie – beaucoup moins à mon porte-feuille qui m’a autorisé UN achat – et j’ai craqué pour Ne deviens jamais vieux!
Je ne connais pas du tout l’auteur mais la chronique du libraire a su piquer ma curiosité et le lecteur en moi à hurler Je le veux!

Memphis. Buck Schatz tombe des nues lorsqu’il apprend que son ennemi juré, Heinrich Ziegler, incarnation du mal absolu, n’est pas mort en Russie comme il l’avait toujours cru. Quelques années plus tôt, il aurait certainement entrepris toutes les démarches possibles pour retrouver Ziegler. Mais si Buck est une légende de la police, celui qui, dit-on, à servi de modèle à Clint Eastwood pour L’inspecteur Harry, il a aujourd’hui 87 ans et profite d’une retraite qui lui permet de jouir en paix de ses deux principaux plaisirs : fumer ses cigarettes et assassiner son entourage de ses traits d’humour cinglants. Toutefois il y a des réflexes qui ont la peau dure, et lorsque Buck décide malgré tout de ressortir son 357 magnum et d’aller fouiller cette étrange histoire, il est loin d’imaginer les dangers auxquels il s’expose. Mais si Buck n’a plus vraiment le physique de l’emploi, il a maintenant un style propre à désarmer le plus acharné des adversaires.

.

2 réflexions au sujet de “In my mailbox”

Laisser un commentaire

Un peu de gymnastique cérébrale * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :